Concours Clara Haskil

Information

This article was written on 20 janv. 2012, and is filled under Concerts des Prix Haskil dans le monde.

Mihaela Ursuleasa (Prix 1995) en concert à l’Opéra de Dijon le 21 janvier 2012

“It´s the kind of Beethoven I have not heard since the heydays of Claudio Arrau and super-musician Clara Haskil herself.” (Heuwell Tircuit, San Francisco Chronicle, March 2006)

Un jeu dynamique et un don lyrique créent ce mélange unique qui fait de Mihaela Ursuleasa une des pianistes les plus remarquables de sa génération.

Née en 1978 à Brasov en Roumanie, elle démarre très tôt sa carrière de pianiste. Elle se retire donc de la scène en 1990 et se dédie entièrement à sa formation scolaire, musicale et pianistique, maintenant dans son pays d’adoption à Vienne en Autriche.

Mihaela Ursuleasa récolte les fruits de ses efforts en 1995, lorsqu’elle gagne le prestigieux concours Clara Haskil. Elle est décorée pour cette combinaison rare de vivacité et de maîtrise de la technique. On va même jusqu’à la comparer à Clara Haskil en personne, sa compatriote d’avant-guerre. Aujourd’hui elle continue sa carrière internationale sans pour autant tomber dans l’ivresse de la victoire. Au contraire, elle est mue par une énergie intarissable et une réelle passion pour la musique.

Les organisateurs du monde entier veillent systématiquement à la convier aux soirées en solo organisées dans les grandes métropoles musicales comme au Concertgebouw d’Amsterdam, au Philharmonique de Cologne, à la Konzerthaus de Vienne, à la Tonhalle de Zurich et au prestigieux Carnegie Hall de New York.

Daniele Gatti, Paavo et Neeme Järvi, Marek Janowski, Andris Nelsons et Mark Albrecht font partie des chefs d’orchestre qui valorisent et ne cessent d’inviter Mihaela pour sa profondeur émotionnelle dans le monde musical. Des orchestres comme le Rundfunk-Sinfonieorchester de Berlin, le Symphonie-Orchester de Berne, le Mozarteum Orchester, l’Orchestre National de France, l’Orchestre de Paris, le CBSO, la Staatskapelle de Weimar, le Filharmonisch Orkest de Rotterdam, le Pacific Symphony Orchestra, l’Orchestre philharmonique de Londres, le Symphony Orchestra de Cincinnati et l’Orchestre symphonique de Vienne l’invitent régulièrement en tant que soliste. En outre, elle a participé à des festivals internationaux comme le Lucerne Festival, le Festival de Salzburg, le StyriateGraz, le Beethovenfest de Varsovie et de Bonn et le Mostly Mozart Festival (New York) pour n’en citer que quelques-uns.

La passion de Mihaela Ursuleasa est appréciée d’une part dans des formations de musique de chambre en compagnie de la violoncelliste Sol Gabetta (CD chez Sony/BMG) et de la violoniste Patricia Kopatchinskaja (CD chez Naïve), et d’autre part en tant qu’accompagnatrice de chant.

Son premier CD en solitaire « Piano & Forte » (-edel- CLASSICS) a reçu un prix ECHO Klassik 2010 et fut suivi par “Romanian Rhapsody” un disque inspiré par les origines roumaines de Mihaela.

 

 

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.