Concours Clara Haskil

Information

This article was written on 24 août 2017, and is filled under Blog de la Jeune Critique 2017.

Current post is tagged

, , , ,

Messe Noire

Aristo Sham a pactisé avec le Malin !

Preuve en est la redoutable paire de chaussettes rouge vif que dévoilait son élégant complet bleu nuit lorsqu’il a attaqué la Messe Noire de Scriabine. Voilà qui explique certainement la frénésie de nos délibérations lors des quarts de finale : Aristo Sham soulève des passions. Expert, dandyesque, il semble se jouer de nous lorsqu’il livre, avec une aisance surnaturelle, un programme d’une rare virtuosité assortie d’une compréhension des œuvres qui laisse entendre qu’Aristo Sham n’en est pas à sa première vie ici-bas. Seulement voilà : il y a quelque chose de glaçant dans cette esthétique parfaitement maîtrisée, et le choix de sa pièce libre, à savoir cette fameuse Messe Noire, prête à penser qu’il le sait. Et il aime ça. Sentiment confirmé par un Beethoven cathartique, Aristo Sham s’épanouit dans le dark et son magnétisme nous fascine.

Judith Chlasta pour la Jeune Critique

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté·e pour rédiger un commentaire.