Concours Clara Haskil

Historique & Valeurs

Historique

La mort aussi tragique qu’inattendue, le 7 décembre 1960, de Clara Haskil à Bruxelles, plongeait ses amis et le monde musical dans une profonde stupeur. Comment était-il possible qu’ayant enfin atteint sa place au sommet d’une gloire internationale Clara Haskil disparaisse à jamais? Il fallait sauver de l’oubli le souvenir de cette pianiste de génie, reconnue dès son enfance par ses pairs, et acclamée partout où elle se produisait. Dans les jours précédant ce tragique 7 décembre, l’idée d’un concours qui porterait son nom avait été soumise à Clara Haskil. Malgré sa légendaire modestie et contrairement à ce que l’on pouvait craindre, elle ne rejeta pas immédiatement l’idée, mais ajouta le lendemain «vous le ferez après ma mort». L’hésitation n’était pas possible. Le concours devait exister et attirer tous les jeunes pianistes qui entendent honorer et perpétuer la mémoire d’une artiste dont le talent rayonne encore dans toute sa pureté et toute sa chaleur. Pour donner une base juridique au projet, l’Association Clara Haskil fut fondée par quatre amis, qui à des titres divers étaient des proches: René Klopfenstein, Georges Payot, Emile-William Rossier et Michel Rossier qui en assuma la présidence. Quarante huit ans plus tard, l’Association Clara Haskil pèse avec reconnaissance l’œuvre accomplie grâce à de nombreuses et généreuses collaborations, au premier rang desquelles il convient de citer la Fondation Nestlé pour l’Art, qui assure une part importante du budget du concours. A toutes celles et à tous ceux – pouvoirs publics, mécènes, banques et industries, familles d’accueil – qui permettent un heureux déroulement du concours, nous disons notre profonde reconnaissance. Le Concours Clara Haskil a été fondé en 1963 pour honorer et perpétuer le souvenir de l’incomparable pianiste suisse d’origine roumaine, née à Bucarest en 1895 et décédée à Bruxelles en 1960. Il se déroule tous les deux ans à Vevey où Clara Haskil vécut de 1942 jusqu’à sa mort. Une rue de la ville a été baptisée à son nom. Le concours veut accueillir les jeunes pianistes du monde entier poursuivant un idéal musical inspiré de celui qu’a illustré Clara Haskil et qui demeure pour toujours exemplaire. Le Concours Clara Haskil est membre de la Fédération Mondiale des Concours Internationaux de Musique.


LE COMITE DU CONCOURS CLARA HASKIL Olivier Verrey, président et trésorier Georges Athanasiadès,Michel Dalbert0, Eric Lavanchy, François Margot, Kurt Noll, Patrick Peikert LE CONCOURS Patrick Peikert, directeur Salomé Garaté, assistante de direction pendant le concours Christine Bétrisey, service de presse pendant le concours Maxine Devaud, accueil des candidats pendant le concours

Valeurs du Concours

Le concours a pour but de découvrir un jeune talent à même de représenter les valeurs du concours : sensibilité, humilité, remise en question permanente, recherche perpétuelle de l’excellence, écoute des partenaires, respect du compositeur, musicalité plutôt que virtuosité, modestie et discrétion. Ces valeurs sont inspirées de la vie et de la carrière de Clara Haskil, pianiste roumaine naturalisée suisse, née en 1895 et décédée tragiquement en 1960, et dont l’aura depuis ne cesse de grandir auprès des publics et des professionnels. Dans le monde actuel de l’interprétation musicale, ces valeurs demeurent bien présentes et suscitent toujours un immense intérêt auprès des candidats et des professionnels de la musique. Le concours veut placer au centre de sa mission l’accueil apporté à tous les candidats et les lauréats qui placent nos valeurs dans leur travail quotidien. Un accent particulier est mis sur l’accueil durant le concours de chaque candidat par un réseau de familles d’accueil engagées, la mise à disposition de piano d’études de qualité et une ambiance générale amicale, sérieuse et détendue. Quant au suivi de la carrière des lauréats, il doit encore être développé. Sur les 42 concours de piano répertoriés dans la Fédération Mondiale, notre concours est le seul à n’offrir qu’un seul prix et l’un des rares à axer le répertoire sur la musique de Schubert, Schumann, Mozart et Beethoven. Le répertoire, très large, va des Sonates de D. Scarlatti aux œuvres de Debussy ou de Ravel et correspond au répertoire de concert de Clara Haskil qu’elle a présenté dans le monde entier de 1905 à 1960. Rares sont également les concours qui présentent une épreuve de musique de chambre dans le programme ; dans notre concours, cette épreuve a toute sa raison d’être du fait de la riche activité de Clara Haskil dans ce domaine où l’écoute, le partage et le regard vers les autres sont des qualités essentielles à la réussite d’une interprétation de qualité. Nos valeurs sont la marque de fabrique de notre concours et continuent à susciter un intérêt réellement impressionnant auprès des jeunes musiciens, intérêt qui se mesure au nombre et la qualité des inscriptions, en constante progression. Cet intérêt constant provient non seulement de l’aura exceptionnel de Clara Haskil mais également, et de manière chaque année plus prépondérante, des lauréats et des finalistes du concours qui, depuis 1963, tous les deux ans (sauf en 1971), deviennent les nouveaux ambassadeurs des valeurs de notre concours auprès du public.     Avril 2010